Intervention de M. Amrani à la RHN du Conseil de Sécurité pour lutte contre le terrorisme - Youssef AmraniYoussef Amrani

Intervention de M. Amrani à la RHN du Conseil de Sécurité pour lutte contre le terrorisme

Le Ministre délégué aux Affaires Étrangères et à la Coopération, M.Youssef Amrani a participé à la  réunion de haut niveau du Conseil de sécurité de l’ONU, qui s’est tenue à New York, sous le thème « une approche globale de la lutte contre le terrorisme ». 

Lors de cette réunion, le Ministre Délégué a plaidé en faveur du renforcement de l’action internationale contre le terrorisme dans le cadre d’une approche holistique et concertée. »La réponse collective à ce fléau doit impérativement reposer sur une approche globale et des stratégies basées sur des approches nationale, régionale et internationale », a affirmé le Ministre Délégué.

Rappelant la nature « hautement complexe et multidimensionnelle » du terrorisme, un phénomène qu’il convient de combattre dans le cadre d’un consensus renouvelé et d’une coopération efficace, M. Amrani a mis en relief l’expérience du Royaume en matière de réponse anti-terroriste.

Se félicitant des efforts constants de l’Equipe spéciale de lutte contre le terrorisme de l’ONU en vue de coordonner un soutien international contre le terrorisme, le Ministre Délégué a estimé que « les Nations Unies doivent redoubler d’efforts pour adapter leurs réponses aux nouvelles configurations du terrorisme et diversifier leurs partenariats avec les organisations régionales et sous-régionales ».

M. Amrani, qui a mis en exergue « la disposition du Royaume à poursuivre les discussions sur toutes les propositions visant à renforcer la cohérence, la coordination et l’efficacité de la réponse des Nations Unies contre le terrorisme », a ainsi appelé l’ONU à trouver de meilleures façons pour interagir avec d’autres initiatives multilatérales activement impliquées dans la lutte mondiale contre le terrorisme.

« Le Maroc a mis en place une approche globale et multidimensionnelle de lutte contre le terrorisme ancrée dans son engagement précoce à contribuer activement à la préservation de la paix et de la sécurité à tous les niveaux », a ajouté le Ministre Délégué. Cette stratégie, a-t-il expliqué, émane de « l’attachement du Royaume aux valeurs de la tolérance, des droits de l’Homme, aux libertés fondamentales et à la primauté du droit ».

La stratégie du Royaume converge également, selon le Ministre Délégué, avec la Stratégie de lutte contre le terrorisme des Nations Unies et se conforme à la Charte, ainsi qu’aux autres résolutions pertinentes des Nations Unies et instruments juridiques internationaux auxquels le Maroc fait partie.

Pour M. Amrani, l' »approche proactive » du Maroc s’est traduite avec succès en mesures de prévention fermes, accompagnées d’un système judiciaire de lutte contre le terrorisme et d’initiatives nationales visant à résoudre divers facteurs sociaux, économiques et culturels.
Et d’ajouter que l’engagement ferme du Royaume en faveur de réformes démocratiques irréversibles, avec le développement humain comme priorité commune, fournit au Maroc « la meilleure protection contre la propagation de l’extrémisme violent ».

Revenant sur la question du Sahel, notamment la situation au Mali, le Ministre Délégué a rappelé que « le Maroc a constamment mis en garde la communauté internationale contre la détérioration de la situation dans la région du Sahel, qui continue à faire face à des défis multidimensionnels complexes et interconnectés ».

« Le Sahel tient aujourd’hui le devant de la scène avec les activités alarmantes des groupes terroristes et extrémistes qui menacent la stabilité et la sécurité des Etats du Sahel, d’Afrique de l’Ouest et du Maghreb », a-t-il averti, en déplorant la « lenteur de la réponse internationale » au glissement progressif du nord du Mali aux mains des groupes terroristes.

« Les deux tiers du Mali se trouvent désormais entre les mains d’éléments terroristes, qui ne cessent de se renforcer compte tenu de la lenteur de la réponse de la communauté internationale », a affirmé M. Amrani.

« Le Maroc a soutenu pleinement l’appel légitime du gouvernement du Mali pour recevoir une aide extérieure pour lutter contre ces éléments terroristes et une réponse pertinente est actuellement fournie par les partenaires bilatéraux », a-t-il dit, en appelant l’ONU à « accélérer et à intensifier ses efforts pour aider le gouvernement du Mali et pour assurer un déploiement rapide de la Mission internationale de soutien au Mali sous conduite africaine (MISMA) ». L’aide bilatérale et la mobilisation rapide des ressources et du soutien logistique à la MISMA « sont aujourd’hui plus que jamais une nécessité », a-t-il dit.

Au niveau régional, M. Amrani a réitéré l’appel du Maroc à la mise en oeuvre d’un cadre durable pour le dialogue, la coopération et la solidarité – qui englobe tous les Etats du Sahel et du Maghreb – afin d’aborder d’une manière globale et efficace la situation critique dans la région du Sahel. « Les calculs politiques étroits doivent laisser place à la responsabilité commune, à une coopération inclusive et à un partenariat constructif », a souligné M. Amrani.

Et d’ajouter que le « terrorisme émane d’un ensemble complexe de facteurs interdépendants politiques, économiques et sociaux. Pour le combattre, il ne faut pas perdre de vue la nécessité de s’attaquer aux causes sous-jacentes de ce phénomène à travers la promotion des réformes politiques et le développement humain, éliminant ainsi l’injustice sociale et en trouvant une solution aux conflits régionaux ».

« Pour apporter des solutions durables à ce fléau, le terrorisme doit être abordé de manière holistique qui ne repose pas uniquement sur les mesures militaires et policières », a poursuivi M. Amrani, qui a estimé que « l’ONU doit rester le cadre central pour faire avancer la lutte contre le terrorisme ». « Nous sommes également convaincus que les stratégies nationales de lutte contre le terrorisme doivent inclure une coopération régionale et sous-régionale systématique et efficace, étant donné que « les approches globales de lutte contre le terrorisme ont en effet fait leurs preuves partout où elles ont été adoptées et pleinement mis en œuvre ».

« Fidèle à ses valeurs et principes, le Maroc entend rester un partenaire actif et pleinement engagé des Nations Unies et de toute la communauté internationale dans la lutte mondiale contre le fléau du terrorisme », a-t-il dit, en réaffirmant la « volonté constante du Maroc en matière de lutte contre le terrorisme ».

« Nous réaffirmons la volonté constante du Maroc en matière de lutte contre le terrorisme, en mettant en oeuvre une stratégie globale et multidimensionnelle où se rejoignent et se complètent le volet sécuritaire, le progrès démocratique et l’effort de développement, ainsi que la créativité culturelle et la pensée éclairée, et ce dans le respect de la suprématie de la loi et de l’égalité de tous devant elle, et sous l’autorité de la justice », a conclu le Ministre Délégué, en citant les hautes orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI en matière de lutte contre le terrorisme.

 

média

 

attachment-1 photo-2b conference-youssef-amrani b-20 img_0051 milan-oct-2015 2016-02-12 - Youssef Amrani, Minister in Charge of Mission at the Royal Cabinet of Morocco gesticulates on the conference "The Challenges for Security Services in of Imported Terrorism in Europe" from the Middle East Peace Forum on the Munich Security Conference in Munich, Germany. Photo: MSC/dedimag/Sebastian Widmann upm 23023365664_05464c6a50_o